Photos

Témoignages

J’ai décidé de participer à ces jeux mondiaux dans le but de me dépasser, de faire passer un message vis à vis du don d’organes et d’une certaine façons remercier mon donneur en vivant pleinement cette 2ème chance.

Alex

Je m’appelle Chloé, j’ai 27ans, je n’ai jamais participé aux jeux mais j’ai fait une fois la couse du cœur. Je cours et je nage régulièrement. Pour moi il est important de parler du don d’organes avant tout parce que grâce au don de nombreuses personnes retrouvent leur vie, LA VIE. Parce qu’en parler de son vivant c’est éviter à ses proches de prendre une décision à notre place, c’est faciliter un choix qui doit se faire dans un contexte violent et difficile. Mais un choix qui peut sauver DES VIES. C’est important parce qu’il faut savoir, il est important de se positionner. Peu importe que cela soit OUI ou NON….mais qu’il y ait un choix. Un positionnement. Si en parler, en faire parler permet de provoquer des conversations chez autrui alors c’est déjà ça. Voila pourquoi il faut en parler. En parle c’est se positionner et cela peut sauver !

Chloé

Je vis grâce à deux greffes: une greffe de moelle osseuse, et une greffe des poumons. Elles m’ont sauvée d’une leucémie foudroyante à 31 ans.Aujourd’hui, à 42 ans, je vis normalement. Je suis professeur des écoles, je fais du sport régulièrement : je cours, je nage, je skie. J’ai participé à mes premiers jeux nationaux en 2010 aux Sables d’Olonnes, à Trélazé, puis à Biarritz. J’ai aussi eu la chance d’aller en Afrique du Sud en 2013 et en Argentine, l’été 2015. J’ai pu faire par deux fois une immense et magnifique course : la course du cœur , 800km entre Paris aux Arcs. Tous ces événements sportifs, bien sûr, je les fais pour me dépasser, histoire de montrer que je suis bien vivante et que je ne vis pas «à moitié». Je les fais avec mes deux donneurs, pour qui, j’ai une éternelle reconnaissance, et en même temps, j’espère porter un message : « Le don d’organes et le don de moelle sont essentiels; ils sauvent des vies ! »

Karine

Né en 1964 et greffé rénale depuis 2003 seconde greffe la première ayant échouée en 2000 j’ai commencé les dialyses en 1996. Je pratique le tennis de table en club depuis mon adolescence. J’ai participé à 2 jeux mondiaux (3 médailles ) 1 européen (2 médailles ) et 5 jeux nationaux. Depuis tout va pour le mieux je remercie mon donneur et sa famille pour se don magnifique.

Thierry

Aujourd’hui, une personne ayant un handicap a 25 fois moins de chances qu’une personne valide d’être embauchée. Les personnes handicapées qui ont pour seul revenu l’allocation adulte handicapé vivent sous le seuil de pauvreté. Les auxiliaires de vie scolaire qui aident les enfants handicapés à pouvoir aller à l’école sont trop peu nombreux, et ont un statut précaire…c’est la raison pour laquelle nous S.A.S B 2 PAPY, spécialisée dans le secteur d’activité de la construction de maisons individuelles. Nous avons à cœur de soutenir de telles actions de sensibilisation aux dons d’organe avec l’association « PARS COURS VIS »de Fabrice DUNON.

Jean-Max SERY

SAS B DE PAPY

Vidéo de James

Pin It on Pinterest

Shares
Share This